Notre équipe

A l’occasion de la Nuit des idées à Alger,
12 étudiants en journalisme de de l’ENSJSI vous invitent à suivre cet évènement sur ce blog.
Découvrez-les !

 

Hamza Tabta

Je viens de Kabylie et j’ai 20 ans.

Je suis dans ma première année préparatoire à l’Ecole de journalisme et des sciences de l’information à Alger.

Je suis passionné par les langues étrangères surtout l’allemand.

Je pense que la communication institutionnelle me convient mieux, parce que je n’ai jamais pensé à devenir journaliste, par contre j’ai toujours voulu faire de la traduction.

Assia Kebacha Ghania

J’ai 18 ans. Je suis algérienne et étudiante à l’ENSJSI. Je viens d’Oran. Passionnée par la photographie, la lecture et l’écriture, j’aime raconter des histoires de façon artistique.

Je suis bien déterminée à apprendre tout ce qui concerne le journalisme et le monde de la communication. Je m’intéresse à la littérature et à la poésie, ainsi qu’à l’environnement et à tout ce qui est scientifique. Je crois toujours que le monde est immense, énigmatique et inconnu… Je me dis qu’il y a beaucoup de choses à voir et à découvrir. Je veux les montrer aux autres par amour du partage, du savoir et des connaissances. Pour moi, c’est une façon de lutter contre l’ignorance et le pessimisme.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité ». Cette citation de Saint-Exupéry m’inspire, et m’encourage à atteindre mon objectif : devenir  journaliste et photographe professionnelle.

Seif Eddine Benouaden

Je suis de Constantine et j’ai 18 ans. Je fais mes études à l’école de journalisme d’Alger.

J’ai toujours aimé le foot depuis mon enfance.

J’adore le Chelsea football club et CS de Constantine.

Je veux devenir journalisme sportif, c’est mon monde.

 Amira Mahfoudi

J’ai 17 ans et je viens de Blida. Je suis étudiante en classes préparatoires à l’ENSJSI. Cette discipline me permet d’être polyvalente, et c’est ce qui m’incite à continuer mon cursus universitaire au sein de cette école.

Je suis passionnée par la lecture, par la musique arabo-andalouse. J’aimerais me spécialiser en « communication institutionnelle » et travailler dans  une firme multinationale. Je voudrais préparer en même temps une thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication. Je rêverais de rencontrer le chanteur Enrico Macias et de faire une interview avec lui. Je voudrais aussi écrire un livre sur le développement personnel et qu’il devienne un best seller. On dit  que  » l’être humain est un éternel insatisfait. »  Je me reconnais dans cette phrase.

Manel Tedjani

Je suis une fille kabyle et je m’appelle  Manel. Je parle 5 langues. Cette petite fille à l’esprit fantasque est née en 2000. J’ai passé mon enfance dans ma ville natale après avoir été gymnaste avec enthousiasme.

Après une période tumultueux du bac, j’ai enfin réalisé un de mes grands rêves : aller vers la capitale pour continuer mes études à l’Ecole Nationale Supérieure de Journalisme et des Sciences de l’Information. Je me suis déplacée pour affronter la vie et c’est là que j’ai trouvé des réponses.

Je fonce à nouveau pour réaliser un autre rêve : devenir animatrice et travailler dans des TV internationales. On m’a dit que la vie est dure mais j’ai découvert que je suis plus mûre et je souhaite que Dieu illumine mon chemin vers la noblesse.

Yasmine Khaoua

Je suis une jeune étudiante des classes préparatoires de l’Ecole Nationale de Journalisme et des Sciences de l’Information à Alger.

J’ai 18 ans. J’habite dans le sud de l’Algérie à Laghouat. Je suis originaire de l’Est d’Algérie, de  Khenchela, le coeur de la révolution algérienne. C’est là où j’ai appris à être une battante, à affronter tout ce qui rend mon avenir difficile.

J’aime le  journalisme depuis mon enfance parce qu’il me permettra d’approcher ce qui m’intéresse : la culture algérienne et sa diversité de traditions, de langages, et des paysages. Mon but est de continuer mes études dans cette école dans le domaine culturel afin de partager la culture algérienne avec la population internationale.

Celine Mekhoukhe

J’ai 17 ans, étudiante à l’ENSJSI. Je viens de Kabylie, plus exactement de Bejaïa.

J’aimerais me spécialiser dans l’audiovisuel. Mon rêve serait d’intégrer l’équipe de la BBC et de privilégier ensuite une carrière politique.

Je voudrais me faire un nom dans ce monde et travailler en temps que diplomate. Je suis attirée par tout ce qui concerne les langues, je parle d’ailleurs 5 langues et j’aimerais en apprendre plus.

Badreddine Malik

Je suis un étudiant de l’école de journalisme d’Alger.

J’ai 20 ans et je suis originaire  de Kabylie. J’ai choisi le domaine du journalisme parce cela me plait depuis mon enfance et m’aidera à bien exprimer mes idées personnelles.

Je m’intéresse à tout ce qui est culturel : le cinéma, le théâtre et la musique dans le monde entier. Je rêve de devenir un grand journaliste qui changera la situation de mon pays.

Yamina Zerouki

Je suis une jeune fille kabyle de Tizi-Ouzou. j’ai 18 ans. Je suis étudiante en première année de classe préparatoire à l’école supérieure de journalisme et des sciences de l’information.

C’était mon rêve de devenir une journaliste car je m’intéresse à tout ce qui est nouveau. j’aime aussi m’exprimer.

Selon moi le seul domaine qui peut me donner cette chance et cette liberté d’expression c’est le journalisme. Mon seul but en choisissant cette école est de devenir une journaliste dans une chaine national de télévision à l’étranger ou je pourrais m’adresser à tout le monde.

Bachir Moktari

J’ai 17 ans et je suis étudiant en journalisme.

Je veux devenir  un journaliste célèbre, j’ai beaucoup d’ambition. Et pourquoi pas devenir un jour président de l’État algérien ?

J’adore les langues spécialement la langue espagnole. Je parle 4 langues et je veux en apprendre plus. J’aime également le sport sans oublier la musique surtout la pop espagnole. Je rêve de fonder une famille et d’être bien aimé par tout le monde.

Fadoua Mahmoudi

J’ai 25 ans, je suis étudiante en génie mécanique depuis  2011, aujourd’hui je veux encore acquérir des connaissances et poursuivre mon rêve : devenir journaliste scientifique.

Passionnée depuis toujours par cette discipline, j’ai eu l’opportunité d’accéder à l’école supérieure de journalisme et sciences de l’information d’Alger en 2017 parce que selon moi le journalisme est le seul métier  qui me permet d’atteindre mes buts. Transmettre une information, une opinion, partager l’information et la répandre à un public large  et cela, par le biais du web.

Radja Righi

J’ai 18 ans, je suis algérienne, originaire de Bourdj Bou Arriridj.

Etudiante à l’école de journalisme, j’ai choisi cette école pour réaliser mon rêve d’enfance de devenir  journaliste.

J’aime les films, les séries coréennes et japonaise, la musique et j’adore suivre les cultures de différents peuples surtout asiatique et ceci pour acquérir le plus de renseignements et informations possible. Ça va nous aider dans notre métier de journalisme dans l’avenir.

Khadiddja Chaghi

J’ai vingt ans. Je suis étudiante à l’Ecole Nationale Supérieure de Journalisme et des Sciences de l’Information à Alger. Je suis non-voyante mais cela ne m’empêche jamais de réaliser mon rêve et de travailler dans le domaine de l’audiovisuel. J’adore la radio et je veux devenir réalisatrice. Je parle quatre langues. Quand j’avais seize ans, j’ai bénéficié d’une formation de web design et de montage vidéo.  J’adore le Rock&Roll et je faisais de la peinture. Je ne peux plus peindre, mais l’esprit artistique est encore vivant en moi. C’est pour cela que je veux travailler dans le domaine de la musique.

Lilia Boucedjra

Maître de conférences à L’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information et de la communication, je suis titulaire d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication.

Je suis passionnée par l’actualité nationale et internationale, je m’intéresse dans mes recherches scientifiques au paysage médiatique algérien et à l’économie des médias.

Quant au côté pédagogique, je me focalise sur l’aspect humain dans ma relation avec mes étudiants.